Contouring, tantouring ou non-touring : jeux d'ombres et de lumières. – Beautyandblack

Contouring, tantouring ou non-touring : jeux d'ombres et de lumières.

 

Combien d'entre nous se sont déjà posé la question : comment faire pour affiner notre nez ou pour remodeler l'ensemble de nos traits sans recourir à la chirurgie esthétique et à ses effets permanents et parfois dévastateurs ? La réponse est dans le contouring. Mais, qu'est-ce que c'est que le contouring ?

 

D'après Oxford Languages, le contouring se définit comme une technique de maquillage consistant à accentuer ou renforcer la forme ou la structure du visage par l'utilisation de fond de teint ou de poudre bronzante. En d'autres termes, le contouring repose sur l'effet d'optique. L'application de maquillage vise à renforcer les points d'ombres et de lumière du visage afin d'en changer la forme pour le regard. Le contouring, c'est la chirurgie esthétique du pauvre, le coup de pinceau de la femme rusée. C'est la technique de celle qui ne laisse pas son visage entre les mains d'un chirurgien, qu'elles soient expertes ou non.

 

Le contouring, s'il nous fait aujourd'hui penser à Kim Kardashian, a été rendu populaire par le cinéma hollywoodien, notamment à travers Grace Kelly qui, selon certains, aurait découvert la technique. Pourtant, ne vous y trompez pas. Le contouring ne date pas d'hier et la technique est même tellement ancienne que les années 1950 eh bien... c'est encore ce matin et toujours pas hier.

 

Byrdie nous offre une histoire du contouring qu'elle fait remonter au XIVème siècle, vous avez bien lu les amies. Et le contouring, ce sont les acteurs de théâtre qui l'ont développé. Byrdie nous indique que les acteurs du théâtre Elisabethain se maquillaient de craie et de suif afin que les spectateurs puissent mieux lire les traits de leur visage. Elle note intelligemment qu'avec l'arrivée de l'électricité, un nouvel éclairage de scène est apparu, conduisant au développement de nouvelles techniques d'accentuation des traits. Sont alors apparus les pionniers de ce que l'on nomme aujourd'hui le contouring.

 

Avec le développement du septième art, des actrices comme Marlène Dietrich ont participé à démocratiser son utilisation dans ce nouvel univers artistique qui a vu émerger des maquilleurs comme Max Factor, qui s'est vu décerner un César spécial en 1928 pour son travail, John Chambers, connu pour ses maquillages dans La planète des singes ou encore Mission impossible, Dick Smith, connu pour ses maquillages dans l'Exorciste, Le Parrain ou, dans un style qui s'éloigne des monstres de séries B, Kevyn Aucoin et ses contouring sur Edith Piaf ou Christina Ricci, Bobbi Brown, Charlotte Tilbury ou encore Gucci Westman, autant de maquilleurs et maquilleuses célèbres pour leur talent d'artiste.

 

Autant dire que l'art du maquillage, et du contouring en particulier, était très bien connu de cet univers qui ne partageait que très peu ses secrets avec le commun des mortels. Ainsi, nos grand-mères n'avaient pas à l'idée de copier le contouring de Marilyn Monroe ou d'Elizabeth Taylor. Elles ne savaient même pas de quoi l'on parlait.

 

Alors, qu'est-ce qui a tout changé ? D'où est venue la démocratisation du contouring, la ruée vers l'or de la sculpture de nos visages ? D'un tweet que vous connaissez presque toutes. Un tweet de Kim Kardashian de 2012, postant une photo d'elle avant et après son contouring. Les réseaux sociaux nous ont amené, à nous les masses, une technique de maquillage qui n'appartenait avant qu'à une industrie, une élite professionnelle. D'une boule de neige à une avalanche, le contouring est une autre preuve du potentiel des réseaux sociaux. On les accuse d'être un moyen de contrôle. On les soupçonne d'être les nouveaux bras armés des services de renseignements sinon des compagnies du renseignement. On les blâme d'être les mères d'algorithmes alimentant le manichéisme dans nos sociétés. Toutefois, à n'en pas douter, ils sont aussi une fantastique opportunité de création, d'éclosion des talents, de démocratisation de toutes les techniques que des internautes nous rendent accessibles de par leurs tutoriels. Ils sont l'archétype du partage gratuit des connaissances.

 

Mais une fois que nous avons accès à toutes ces connaissances sur le contouring, mises à notre disposition par un nombre indénombrable d'utilisateurs et d'utilisatrice de nos réseaux sociaux favoris, il reste encore à savoir une multitude de choses. Nous verrons donc plus avant quand faire un contouring mais également quand lui préférer un tantouring ou, plus sobrement, un non-touring. 

Quand faire un contouring ?

De base, le contouring n'est pas un maquillage quotidien. C'est un maquillage qui, bien qu'il puisse se faire rapidement, est un maquillage de stars, d'acteurs et d'actrices, de présentateurs et de présentatrices télé. C'est un maquillage que nous, les femmes du commun des mortels, nous pouvons privilégier pour les mariages, les sorties du samedi soir ou les bals populaires. Le contouring, c'est le maquillage qui prend tout son sens sous la lumière des projecteurs des pistes de danse, sous les néons des estrades de salles de fêtes.

 

Contouring pour danseurs, stars et acteurs

 

Personnellement, je fais un contouring lorsque je suis habillée d'une belle robe et que je vais en soirée ou que j'assiste aux cérémonies. Pour le maquillage de tous les jours, dans votre bureau professionnel ou dans votre maison, il peut paraître un peu surfait. Je vais donc vous proposer une manière de faire un bon contouring et si vous souhaitez le réaliser de manière plus régulière, parce que vous aimez sortir avec ce type de maquillage ou que vous êtes une représentante de commerce ou que vous exercez une autre activité de contact avec une clientèle, gardez ce qui vous plaît et ôtez ce qui peut "faire trop". Car, avec le contouring, on peut vite passer de la plus parfaite des réussites à l'effet guirlande lumineuse.

 

Comment faire un bon contouring ?

Le contouring est une technique qui demande de la finesse et du matériel. Je vous explique tout en commençant par le matériel de base nécessaire au contouring. Dans un prochain article nous verrons en détail le matériel de maquillage et son utilisation. Pour l'instant, je me concentre sur le contouring pour ne pas vous perdre. Je vais donc commencer par vous donner la technique d'un contouring classique avant de m'aventurer dans le détail.

Contouring fond de teint front, tempe et joues

Le matériel

Pour réaliser un bon contouring, il nous faut un pinceau qui permettra d'appliquer les trois types de fond de teint c'est-à-dire un fond de teint de la même couleur que notre peau, un fond de teint plus clair et un fond de teint plus foncé que notre carnation.

Il nous faut également une poudre plus claire et une poudre plus foncée que notre carnation que l'on appliquera après avoir estompé les fonds de teint. On les appliquera pour la première, avec un pinceau à fond de teint classique, pour la seconde, avec un pinceau contouring.

Il nous faut également un bronzer mat (sans teinte oranger) pour renforcer l'effet creusement des joues.

Enfin les amies, il nous faudra un Highlighter, ou enlumineur en français, avec un pinceau plat assez large pour l'appliquer sous les yeux et un pinceau plus petit pour l'application sous les sourcils et un spray fixateur pour assurer le caractère naturel de notre maquillage.

La finesse

Appliquons notre fond de teint de la couleur de notre peau sur l'ensemble de notre visage. Pour éviter un dessèchement sous les yeux, on peut s'appliquer une crème hydratante au-dessus des pommettes. Plaçons ensuite notre fond de teint plus clair que notre peau sous nos yeux en faisant la forme d'un triangle. Faisons de même au centre de notre front, entre les yeux et jusqu'à la moitié de sa hauteur environ. Descendons ensuite sur l'arrête de notre nez, puis sur le philtrum (si vous ne savez pas ce que s'est, passez lire les parties de notre visage ici )puis sur notre menton. Pour celles qui sont toutes nouvelles dans le monde du maquillage, vous pouvez utiliser un pinceau biseauté pour appliquer ce fond de teint.

 

Prenons maintenant la couleur un peu plus foncée et appliquons la sur les tempes soit en formant un ovale soit en faisant trois ou quatre traits de l'extérieur vers l'intérieur du visage. Passons ensuite un coup de pinceau dans le creux des joues. Pour bien savoir où se situe le creux des joues l'on touche avec ses doigts son visage jusqu'à sentir la chute de l'os qu'on appelle le foramen infra-orbitaire (celui qui forme notre pommette). On place le trait juste en dessous de celui-ci pour accentuer l'ombre. On place ensuite un trait, pour former l'ovale du visage, au niveau de notre mâchoire inférieure soit un trait de chaque côté de notre menton.

 

Pour celles qui ont un visage rond, le trait que vous posez dans le creux de vos joues est le plus important. Insistez bien sur cette partie de votre visage car c'est grâce au creux de vos joues que vous allez pouvoir donner un effet affiné à votre visage.

 

Nous avons fait le plus gros. Il faut maintenant estomper les couleurs. Pour cela, nous avons le choix entre plusieurs techniques. La première est l'utilisation du pinceau applicateur, ni plus ni moins. La deuxième est un peu plus rustique, c'est celle de l'estompage avec les doigts. La dernière que je vous propose est celle de l'estompage avec une éponge humidifiée, type "beauty blender".

 

On va estomper les couleurs claires que nous avons appliquées au niveau du front, de l'arrête du nez, sous les yeux, du philtrum et du menton. Ensuite, on passe aux couleurs foncées. Une fois que l'on a bien estompé les couleurs, on se munit d'un pinceau et on atténue toutes les démarcations encore visibles entre les couleurs.

 

Arrivées là, on note déjà un résultat sympathique mais on peut aller encore plus loin. C'est ici qu'entre en jeu notre poudre plus claire. On va l'appliquer sur les zones sur lesquelles nous avions appliqué notre fond de teint clair. C'est-à-dire au milieu de notre front, sur l'arrête de notre nez, sur le philtrum et sur le menton. Cette petite touche va concourir à l'effet 3D tant attendue, à l'illumination du visage mais également à l'affinement du nez.

 

Ensuite, nous allons utiliser le pinceau contouring pour placer la poudre plus foncée dans le creux des joues, sous notre fameux foramen infra-orbitaire et on estompe. On fait pareil sur les tempes puisque c'est là qu'on a placé le fond de teint plus foncé.

 

On arrive au moment où l'on va appliquer le bronzer mat, moment charnière dans notre contouring. Il est délicat car il faut maintenant comprendre ce que l'on fait et donc pour quelle raison on le fait. Le bronzer ne doit pas se confondre avec le contouring en lui-même. On ne sculpte pas son visage avec un bronzer mais on travaille les ombres. Une ombre ne doit pas briller. Il ne faut donc pas utiliser un bronzer ayant des sous-tons orangés car sinon nous allons faire briller les ombres et ainsi donner du volume là où nous voulons un creusement. C'est pauuulette qui explique très bien le concept du bronzer, ici. Sachons surtout que si l'on veut augmenter l'effet creusé il ne faut pas appliquer plus de bronzer mais seulement grossir le trait de maquillage.

 

L'application du bronzer est un art subtil. Si vous souhaitez l'appliquer, et je vous le conseille, faites-le sur les joues de manière à les creuser.

 

Enfin, et c'est la touche finale, utilisons l'enlumineur au-dessus de nos pommettes avec un pinceau blush et sous les sourcils avec un pinceau plus petit. Mais, nous pouvons également jouer sous nos sourcils avec un crayon à sourcil de couleur claire et de ton satiné. Comme le propose Morgane, maquilleuse professionnelle à l'I.T.M. de Paris, nous pouvons appliquer de l'enlumineur avec un plus petit pinceau entre les yeux et le nez pour avoir l'air plus réveillée. Je vous propose d'utiliser un pinceau de type pinceau maquillage professionnel numéro 6. Si vos journées sont interminables ou vos nuits hachées par un petit bambin, c'est le bon plan pour ne pas avoir une tête d'endormie le lendemain au travail. C'est le garantie d'un regard éclatant ! Si, après avoir appliqué ces conseils, vous n'êtes pas satisfaite de votre regard, je vous livre une dernière astuce. vous pouvez appliquer une poudre illuminatrice sur vos paupières. Pour les amoureuses des anglicismes, cette poudre s'appelle également un shimmer.

 

Morgane nous conseille enfin, pour prolonger la durée de notre contouring, d'appliquer un spray fixateur sur notre visage pour redonner un aspect naturel à la peau. Je ne vous le cache pas, je n'ai pas encore essayé cette dernière technique mais le reste fonctionne parfaitement bien.

 

Maintenant que nous avons vu le contouring classique, nous allons nous intéresser à des contouring plus précis comme celui visant à amincir les gros nez.

 

Le contouring d'un gros nez

Comme dans le cadre du contouring classique, appliquez un fond de teint sur l'ensemble de votre visage, du haut du front jusqu'à l'ovale de votre visage.

 

Il faut savoir que notre nez peut être trop gros de deux façons. Soit nos narines sont particulièrement développées, soit notre nez dans son ensemble est plus imposant que la moyenne, c'est-à-dire qu'il est plus épaté, et au niveau des narines, et au niveau de l'arrête qui remonte jusqu'entre les sourcils.

Dans le cas de narine trop grosses, la technique de contouring est la suivante : plaçons un trait foncé de chaque côté du nez et un autre petit trait sous les narines.

 

Dans le cas d'un nez trop gros dans son ensemble, la technique de contouring est la suivante : plaçons un trait de chaque côté du nez en partant de la tête des sourcils. Ces lignes doivent courir parallèlement sur les bords de l'arrête du nez.

 

La troisième étape de la sculpture de notre nez est celle de l'application d'une poudre sombre minérale. Nous devons l'appliquer de chaque côté de notre nez avant de l'estomper en respectant les lignes que nous avons faites précédemment.

 

Enfin, nous pouvons appliquer une poudre transparente ou un fond de teint à teinte claire au centre du nez, sur l'arrête nasale. Pour un meilleur résultat, l'on peut appliquer cette teinte plus claire au niveau du bas du front, entre les sourcils en forme de triangle équilatéral (c'est-à-dire tous les côtés égaux), pointe vers le bas et base vers le haut.

 

Pour obtenir un résultat naturel il est nécessaire de bien estomper afin qu'aucune frontière entre les zones ne soit visible.

 

Ces techniques visaient à amincir nos nez trop gros ou épatés. Maintenant, que faire pour raccourcir ou allonger nos nez ?

Raccourcir le nez

Pour raccourcir notre nez il est nécessaire d'en assombrir le bout à l'aide d'une tête plus foncée, comme d'habitude. Ensuite, avec un highlighter, ou enlumineur, on passe sur l'arrête du nez en s'arrêtant au milieu. Puis, on estompe jusqu'à ce que l'ensemble de notre nez soit parfaitement unifié. Il n'en faut ni plus ni moins pour avoir un p'tit nez.

Allonger le nez

Pour allonger le nez la technique est quasiment la même que celle utilisée pour l'amincir. On place deux traits sombres depuis la tête des sourcils jusqu'au bout du nez. Il nous faut ici donner des coups de pinceau du haut vers le bas afin de nous assurer que le haut de notre nez ait une teinte plus sombre que le bas de notre nez. Enfin, il nous faut finir avec de l'enlumineur sur l'arrête de notre nez, cette fois-ci sur l'ensemble de l'arrête, c'est-à-dire de son commencement au niveau de la tête des sourcils jusqu'à sa pointe.

 

Maintenant que nous savons comment faire pour réduire la taille de notre nez, pour l'amincir ou l'affiner, il ne nous reste plus qu'à jouer avec les techniques pour apprendre à remodeler notre visage de toutes ces façons. De cette manière, nous allons commencer à maîtriser parfaitement les jeux de lumières et ainsi on pourra commencer à améliorer nos techniques et à trouver ce qui se marie le mieux avec notre visage. C'est tout une aventure qui nous attend.

 

Dans notre tour du web des idées un peu particulières, nous partageons avec vous la technique du dentifrice qui fonctionne pour affiner le nez. Si, si, vous avez bien lu : la technique du dentifrice.

 

Affiner notre nez avec du dentifrice : attention aux conseils douteux

 

On l'a trouvé sur le blog zapping-web.org (https://www.zapping-web.org/sbe/saviez-dentifrice-reduire-taille-de-nez-decouvrez-petit-miracle-explication-4356/), qui partage une recette originale à base de gingembre, de dentifrice et de vinaigre de cidre. La recette est la suivante:

- une cuillère à soupe de gingembre râpé,

- une cuillère à soupe de dentifrice,

- une cuillère à soupe de vinaigre de cidre.

 

Mettons le tout dans un bol et mélangeons pour en faire une pâte totalement homogène. Appliquons cette recette sur notre nez et laissons agir pendant dix minutes, au maximum. On rince ensuite à l'eau froide et le tour est joué.

 

Une deuxième astuce nous est donnée en mélangeant le dentifrice avec le gingembre et en appliquant cela sur le nez durant une heure avant de rincer. Cette technique permet, après plusieurs utilisations, d'enlever la graisse présente sur le nez et de l'affiner.

 

Attention toutefois, l'application de dentifrice peut être néfaste pour la peau dès lors que le dentifrice est avant tout conçu pour nettoyer les dents et non pour être appliqué sur la peau du visage. Une application de dentifrice sur la peau peut entraîner un dérèglement du manteau acide de la peau.

Qu'est-ce que le manteau acide ?

Le manteau acide est le résultat d'une rencontre : celle de la transpiration avec le sébum. A cela s'ajoutent des urées qui équilibrent le pH de l'ensemble à 5,5 en moyenne. Chez certains individus la valeur peut être de 4,5 ou de 6. Cette substance forme le fameux film hyaluronique dont l'utilité est essentielle car son acidité empêche des agents pathogènes (bactéries, microbes) de trouver refuge sur notre peau. Une perte d'acidité de la peau peut donner lieu au développement de pathologies cutanées telles que l'eczéma ou des dermatites séborrhériques. Cette acidité assure également le renouvellement de la peau et limite l'évaporation excessive de l'eau de notre corps.

 

Par conséquent, l'application de dentifrice sur la peau peut déséquilibrer le pH du film hydrolipidique et mener à des catastrophes cutanées. Méfiance donc dans l'application des recettes de grand-mère.

Le contouring des lèvres

Si vous avez les lèvres fines ou que vous trouvez que vos lèvres ne sont pas assez pulpeuses, vous pouvez opter pour un contouring. Avant de vous diriger vers les chirurgiens esthétiques qui nous promettent les meilleurs résultats à coups de piqûres et de photos Instagram, le maquillage peut la solution idéale.

Pour ce faire, munissez-vous d'un enlumineur plus clair que votre peau et placez un peu de matière sous votre lèvre inférieure et au dessus de l'arc de cupidon c'est-à-dire au niveau du philtrum. Ce petit coup de maquillage donnera à vos lèvres un volume amplifié. Une parfaite illusion qui, au contraire des injections de botox ou d'acide hyaluronique par un chirurgien, est réversible. 

 

Si vous voulez une astuce qui vaille la peine et qui dure plus longtemps qu'un contouring classique, pourquoi ne pas opter pour une tendance qui a enflammé la toile à l'été 2020 : le tantouring.

 

Le tantouring

Pour les anglophones, vous aurez compris qu'il s'agit de faire du contouring avec le bronzage de votre peau, rien que ça. Les principes de base restent les mêmes que dans le contouring classique avec du maquillage. La différence réside dans le fait que le principal produit choisi est un autobronzant. Voici la recette pour un contouring durable. La beauté au saut du lit, sous le célèbre hashtag "I woke up like this", n'est plus une chimère après ce traitement.

Tantouring

Comment réaliser un tantouring ?

Pas de panique inutile. Le tantouring c'est un contouring classique. Une fois qu'on maîtrise le contouring on peut se lancer sans filet dans le tantouring. Pour ce faire, il est nécessaire d'exfolier notre visage puis de le sécher. On choisit un autobronzant en accord avec la couleur de notre peau et on l'applique au niveau du haut du front, des tempes, de l'ovale du visage, du creux des joues etc.

 

L'autobronzant peut se présenter sous différentes formes. Il peut tout autant s'agir de mousse, de crème que de gel et même de poudre. L'avantage de la poudre réside dans le fait que le teint se hâlera progressivement. Lors de votre première fois il est donc plus approprié de commencer avec une poudre plutôt qu'avec une mousse, une crème ou un gel.

 

Pour que le résultat paraisse plus naturel, nous pouvons mélanger à notre autobronzant notre crème de jour.

 

En cas de raté, il suffit de retirer le trop plein et d'utiliser un coton démaquillant pour atténuer le bronzage. Si vraiment vous voulez tout enlever, vous pouvez le faire grâce à l'exfoliation.

 

Si vous n'êtes pas une adepte des tendances ; si vous ne surfez pas sur les vagues de la mode esthétique, qui trop souvent se brisent aussi vite qu'elles sont nées ; si vous ne souhaitez pas consacrer un an et trois mois de votre vie à vous maquiller (c'est Top santé qui l'a dit) le non-touring, tendance en 2016, pourrait vraiment vous intéresser. Né dans le slogan "Less is more", qu'on pourrait soit traduire par "en faire moins pour plus de résultat" soit par le vieil adage "Le mieux est l'ennemi du bien", le non-touring a trouvé ses lettres de noblesses après les excès du contouring. C'était le moment où l'on commençait à appliquer le contouring sur le décolleté, sur les abdominaux, sur les pieds et même sur les cheveux...

 

Le non-touring

Vous l'aurez compris, cette technique se présente comme le parfait opposé du contouring, ou presque. Le parfait opposé étant plutôt le strobing, cette technique qui vise non pas à creuser le visage en jouant sur les ombres mais à mettre les traits en valeur en jouant de l'enlumineur sur certaines parties du visage. Oui, c'est un peu comme l'highlighting, en plus brillant encore. Mais, trêve de digressions, passons aux choses sérieuses.

 

Le non-touring est une technique qui va nous convenir à toutes, y compris à celles qui sont les moins à l'aise avec une trousse de maquillage. Simple, efficace et je dirais presque minimaliste, cette technique a tout pour nous séduire. Elle ne demande pas grand-chose en produits beauté :

- munissez-vous de votre fond de teint,

- de votre crème anti-cerne,

- d'une crème BB ou CC (BB signifiant Blemish Balm Cream, pour crème anti-imperfections et CC signifiant Color Control, pour contrôle de couleur)

- d'un enlumineur.

 

Les trois premiers ingrédients ne sont que les éléments de notre routine beauté quotidienne. Par contre, l'enlumineur est ce qui fait le non-touring. Avec un pinceau, on apporte de petites touches d'enlumineur au niveau des sourcils, du centre du front, des sourcils, sur la ligne du nez, sur le haut des lèvres, sur le menton ainsi que sur le sommet des pommettes.

 

C'est fini, aussi simple que cela. Le non-touring est une technique qui peut être faite tous les jours, au contraire du contouring. Elle est simple, rapide et rehausse notre teint pour donner de la fraîcheur et de la lumière à notre visage. Toutefois, si vous avez une peau grasse ou bien qu'elle est déjà naturellement brillante, évitez-le.

 

Conclusion

Le contouring est LA technique des grandes occasions. C'est le nec plus ultra du maquillage du visage, le Graal de l'esthétique. On l'a annoncé mort à plusieurs reprises. Déjà en 2015, certaines disaient que le contouring était mort et enterré au profit du strobing. Puis, en 2016, d'autres le disaient dépassé au profit du non-touring. On se demande bien ce qui pourrait sérieusement venir éclipser une technique de maquilleur professionnel plus que centenaire. Strobing, non-touring, tantouring ou contouring, au final tout est une question de nuances, de jeux d'ombres et de lumières parfois aussi différents les uns des autres que le magenta l'est du fuschia.

Contouring cinéma

Maintenant que vous connaissez toutes ces techniques, lancez-vous et sculptez votre visage à votre convenance !


Partager ce message


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés