Seize aliments riches en collagène qui augmentent la production de col – Beautyandblack

Seize aliments riches en collagène qui augmentent la production de collagène (partie 2)

Agrumes

       Imaginez ces galions espagnols, ces flûtes néerlandaises, ces vaisseaux de bois brisant les flots le ventre chargé d'agrumes du Nouveau-Monde. Les voici, après avoir bravé le roulis incessant de l'océan, déchargeant leur cargaison à la peau d'or et de rubis sur les quais bruyants de Cadix ou de Rotterdam. Imaginez maintenant nos tankers monstrueux ballottés sur tous les océans du globe rapportant des quatre coins du monde nos agrumes bigarrées. N'attendez plus aux débarcadères du port d'Anvers, à côté de ses familles joyeuses saluant leurs marins retrouvés. Vos agrumes sont là, attendant dans leur barquette que votre main les palpe, les mesure, les sous-pèses et les emporte. Des clémentines de Corse aux oranges d'Espagne en passant par les citrons du Brésil n'hésitez pas à les consommer. Riches en vitamine C elles favorisent la production de pro-collagène permettant la création du collagène. Alors, en salade de fruit, en jus ou simplement à la volée, profitez de ces fruits nombreux, délicieux et juteux. Mangez-les à jeun le matin ou entre les repas à la place de votre barre de chocolat ou autres gâteaux bien trop sucrés.

 

Blanc d’œuf

       S'il est une nourriture épicurienne au sens philosophique du terme, c'est-à-dire loin des voluptés et des excès qu'on lui prête dans le langage courant, l’œuf en est un exemple. On n'y voit aucun mal à le consommer quotidiennement entre un à deux voir davantage pour les sportives et les sportifs. Riche en proline, acide aminé cyclique découvert par Emil Fischer en 19011 et nécessaire à la production de collagène, l’œuf est un aliment riche en protéines, lipides, minéraux et oligo-éléments ainsi qu'en vitamine A, D et E2.

       La fable de La Fontaine est dépassée par l'objet lui-même : l’œuf est bien d'or mais la poule qui nous le pond l'est également et il convient dès lors de s'interroger sur la valeur d'un œuf de Fabergé. Pour un épicurien, sans aucun doute, ce dernier est un objet vain et mieux vaut lui préférer l’œuf de notre poule.

 

Fruits tropicaux

"Aux gradins des bazars, où les étoffes d'or

S'amoncellent auprès des bijoux de Lahor

Et des minces poignards engrainés dans l'ivoire.

Et l'astre en flamme épand la splendeur de sa gloire

Sur les fleurs et les fruits entassés à l'étal

Des marchés où, parmi les parfums du santal

Et de la myrrhe prise au cap des Aromates,

Des femmes, les cheveux tressés en fines nattes,

Les oreilles, le col, les jambes et les bras

Embarrassés d'anneaux qu'on cisèle à Madras,

Les pieds nus ou chaussés d'espadrilles d'Espagne,

Rejetant sur le dos les franges de leur pagne

Dont le crépon léger se tisse à Karatchi,

Marchandent le cédrat, la mangue et le letchi,

Dans un confus et sourd bourdonnement de ruche."3

        Maintenant que vous avez devant les yeux les étals de fruits exotiques des comptoirs indiens allez donc visiter un Grand Frais ou une autre grande surface de votre choix. Laissez-vous aller à la compagnie des femmes africaines dans leur pagne élégamment teinté de couleurs chamarrées qui choisissent leurs fruits comme d'autres au marché de Kindia ou de Douala. Vous y êtes également, la beauté et l'odeur du lieu mis à part. Faut-il encore que l'on vous vante la richesse en collagène des mangues, goyaves, kiwi ou litchi ?

       En Afrique, la mangue est même utilisée comme contributeur à la cicatrisation et peut s'utiliser sur les vergetures. Vous trouverez nombre de produits cosmétiques comprenant cet aliment.

 

Ail

       Nous avons pour beaucoup à l'esprit la séquence du film du Seigneur des Anneaux, La communauté de l'Anneau, dans laquelle les Elfes arrêtent les membres de la Communauté en devenir dans la forêt de la Lothlòrien, passage dans lequel un Elfe fait référence à l’haleine d'ail du nain Gimli. Malgré son handicap, l'ail a su traverser les siècles. Déjà dans l'Antiquité Virgile en évoque l'utilisation dans ses Bucoliques4. Toutefois et sans mauvais jeu de mot, bien que l'on puisse lire ça et là que l'ail faisait l'objet d'un culte en Égypte ancienne il n'est pas du goût de tout le monde de l'affirmer car il aurait plutôt été la nourriture des esclaves.5 D'autres au contraire, comme Henry IV, roi de France de 1594 à 1610, en raffolait tellement que son baptême béarnais alliant inhalation d'effluves de vin et frottage de ses lèvres de nouveau-né à l'ail fut pratiqué pour les baptêmes des autres enfants de la maison de France.6 Alors l'ail, aliment d'esclave, de paysan ou de roi, n'a-t-il pas plus d'un tour dans son sac ?

       L'ail peut stimuler votre production de collagène mais surtout l'ail possède des propriétés antiseptiques, anti-inflammatoires, antibiotiques, antivirales, antifongiques, antimicrobiennes et antioxydantes. Assaisonnez vos plats avec si vous l'aimez. Mangez-le cru si vous en raffolez ou si vous en connaissez les bienfaits et voulez en faire une cure mais attention, selon les anciens l'excès d'ail peut causer des douleurs à l'estomac et donner soif. Un petit mal pour un grand bien semblerait-il.

 

Haricots

       On ne le sait pas forcément mais le haricot, ou phaseolus vulgaris, est un aliment qui a été importé d'Amérique Centrale en 15977. Il vint remplacer le dolique, plus connu aujourd'hui sous le nom de fayot8. Le haricot sec est un aliment riche en protéines et contient des acides aminés et du cuivre nécessaires à la production de collagène.

 Oumou, The Black Cherry

 

1https://tice.ac-montpellier.fr/ABCDORGA/Famille/WWAA1.htm

2https://sante.lefigaro.fr/actualite/2010/10/03/10456-339ufs-sont-ils-dangereux-pour-sante

3Poèmes de France et de Bourbon, Maurice Olivaint (1860-1929).

 

4Eglogue II, Lucrèce, Virgile, Valérius Flaccus - Oeuvres complètes, Firmin Didiot, 1868, p.163-164, traduction sous la direction de Charles Nisard.

5Les divinités égyptiennes: leur origine, leur culte et son expansion dans le monde, Olivier Beauregard, 1866, p. 295-296.

6https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_IV_(roi_de_France)

7Annales de la société d'horticulture de la Haute-Garonne, août 1960

8Bulletin trimestriel des séances de l'académie de Nîmes, août 1971


Partager ce message


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés