Seize aliments riches en collagène qui augmentent la production de col – Beautyandblack

Seize aliments riches en collagène qui augmentent la production de collagène (Partie 3)

Poivrons

       Les poivrons sont des légumes riches en vitamine C et présentent la qualité d'être anti-inflammatoires. On vous propose une recette originale de poivrons farcis proposée en "menus de guerre"1: "On passe 125 grammes de riz au beurre, sans le roussir, avec un oignon haché ; le mélanger avec un œuf, poivre et sel. On verse de l'eau bouillante sur 12 poivrons verts. On enlève la tige, la base du poivron à laquelle elle adhère, et les grains. On les remplit de la farce. On fait une sauce tomates, on y met les poivrons, et on cuit une demi-heure."

 

Tomates

       Introduite en Europe au XVIème siècle, la tomate est un fruit péruvien qui s'est répandu, à l'état sauvage, sur les littoraux du Mexique et de la Californie. Elle fut cultivée en France, autour de Paris, vers les années 18302 Elle est un fruit très riche en vitamine C et en lycopène, deux éléments essentiels pour votre peau.

 

Le saumon

       Que vous ayez à l'esprit les étendues océanes balayant les côtes de l'Ecosse ou les élevages en mer aux abords des rives scandinaves, sachez que le saumon était pêché à l'extrême Est de la France. Dans les eaux du Rhin les pêcheurs alsaciens comptaient sur la jalousie du saumon pour faire bonne pêche. Pour faciliter les captures ils recherchaient un endroit pouvant plaire à la femelle pour la ponte de ses œufs. Là, ils attrapaient un saumon, passaient une ficelle dans sa gueule à laquelle était attachée une clochette sonnant dans leur hutte. Lorsqu'une femelle, couramment accompagnée de deux mâles, établissait là son lieu de ponte, les deux malheureux attaquaient ce troisième imprudent pour le chasser. A l'appel de la sonnette, les pêcheurs rabattaient leur filet et capturaient ainsi cinq ou six saumons par jour.3 Avec la construction du grand canal d'Alsace et l'installation d'écluses et de centrales hydroélectriques sur le fleuve, les saumons ne remontent plus jusqu'à la source du fleuve. La pêche alsacienne du saumon a pris fin mais heureusement dans l'Aulne et l'Aven ou encore en Atlantique, la pêche française du saumon se poursuit.
Alors, qu'il vienne de nos rivières ou des mers écossaises ou scandinaves, consommez le saumon pour sa richesse en collagène. Au point que la tête, la peau et les arêtes servent aujourd'hui l'industrie cosmétique et médicale pour ce fameux collagène. 
.
.

L'avocat

       Énième fruit d'Outre-mer dans notre liste, l'avocat tire son nom du mexicain ahua quatl ou du Caraïbe aouaca. Il pousse à l'état sauvage dans la vallée de l'Amazone4 et est cultivé dans toute l'Amérique du Sud et l'Amérique centrale. Certaines espèces d'avocatier sont cultivées en Corse et en Espagne grâce à leur résistance au gel.
       Pourquoi parler de l'avocat ? On vous a parlé de la vitamine C mais vous a-t-on déjà parlé de la vitamine E. Non ? Et bien l'avocat est riche en vitamine E et c'est justement la vitamine qui permet de prévenir la dégradation du collagène. Vous en retrouvez dans tous vos produits de beauté ou presque. C'est le produit par excellence contre le vieillissement de la peau. Que cela soit son huile que l'on utilise ou sa chaire à l'état cru en consommation ou en masque, n'hésitez pas un seul instant à l'ajouter sur votre liste de courses. Les résultats sont bluffants.
.
.

La spiruline

       Présentée à la conférence des Nations Unies sur l'alimentation en 1974 comme le meilleur aliment pour l'avenir et par l'Unesco comme "l'aliment idéal et le plus complet de demain", elle est pour la FDA (Food and Drug Administration) "l'une des meilleurs source de protéines"5 La spiruline est une algue consommée en Afrique et en Amérique latine depuis plusieurs milliers d'années. Consommée par les Aztèques 1200 ans avant Jésus-Christ, la spiruline serait déjà connue des Tchadiens qui la cultivent encore sur le lac Tchad. La consommation de spiruline augmenterait la production de collagène. Elle peut se consommer ou être utilisée en masque sur le visage.
Attention néanmoins, si la consommation quotidienne de plusieurs grammes par jour chez l'adulte ne présente aucun risque pour la santé, l'agence nationale de sécurité sanitaire a relevé la présence de cyanobactéries et de métaux lourds tant dans la spiruline sauvage que d'élevage. Cette contamination peut être liée à l'eau de culture. Il est donc préférable de se diriger vers une consommation de spiruline française, la fédération des Spiruliniens de France mettant à disposition de ses adhérents un guide des bonnes pratiques en matière d'hygiène, accompagné de souches mises en production et de contrôle régulier de leur production.
Vous pouvez accéder au rapport complet de l'Anses en cliquant sur le lien suivant: https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2014SA0096.pdf.
Oumou, The Black Cherry
 

1La Guerre mondiale : bulletin quotidien illustré, n°28, p.223

2Bulletin de la société d'études du brionnais, janvier 1930, p.447

3Souvenirs d'Alsace : chasse, pêche, industries, légendes (4ème édition), Maurice Engelhard, Berger-Levrault et Cie éditeurs, 1890, p.131-132

4Journal de la société nationale d'horticulture de France, p.484

5Spiruline : bienfaits et recettes d'un aliment incroyable, Emmanuelle Lesvesque, Fanny Parise, édition Mango.


Partager ce message


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés