Télétravail : restez productives et productifs même à la maison avec n – Beautyandblack

Télétravail : restez productives et productifs même à la maison avec nos conseils !

Notre ami Olivier Roland a eu la belle idée d'organiser l'évènement interblogueur "Télétravail : votre meilleur astuce pour rester productif quand on travail de chez soi" (dont un très bel article est , à propos de la semaine de quatre heures, si vous voulez le découvrir). Nous vous proposons de vous donner nos astuces pour vous aider à rester productives et productifs ou à le devenir.

Le télétravail, c'est un homme : Norbert Wiener ; et une date : 1950. Entre cette date et la crise du Covid19, il s'en est passé des choses. Alors que Nicole Rosensohn et Bertrand Schneider recherchaient le "télétravail" comme l'on recherche des pierres rares, la notion a fait une entrée fracassante dans nos vies dans le temps d'un confinement. 

Les crises, et c'est presque une tautologie de l'écrire, participent aux changements radicaux. Le télétravail fait partie de ces changements. Nous en rêvions de ne plus courir après le bus ou le train le matin. Nous en rêvions de ne plus coller notre nez sous les aisselles de nos voisins de métro. Nous en rêvions de ne plus bouger de chez nous pour commencer le travail à quatre heures ou à dix heures du matin. Ce que nos patrons nous refusaient, à nous les dangereuses et dangereux novateurs, la crise sanitaire l'aura fait en un temps que nous n'aurions jamais imaginé au mois de décembre 2019.

Bien que les points positifs étaient déjà listés en 2000 par un journaliste du Point : 

  • lutte contre la désertification rurale, 
  • opportunité d'insertion pour les travailleurs handicapés.

Le télétravail restait une chimère pour beaucoup de salariés dans l'hexagone. Les chiffres du télétravail en 2018 mettaient en évidence que seuls 29% des salariés français effectuaient du télétravail de façon régulière contre 36% aux Etats-Unis, 43% en Inde ou encore 54% au Brésil. Pire, ces télétravailleurs se concentraient pour moitié dans les sociétés de plus de 1000 salariés et plus du tiers vivait en Ile-de-France, donc bien loin des fameux déserts ruraux. 

Le changement qu'a permis d'opérer cette crise sanitaire nous a permis de démontrer une hausse de la productivité des travailleurs en télétravail au point que la productivité aurait augmenté de 22%. Ce sont ainsi 200 milliards d'euros qui seraient entrés dans le PIB français au cours de l'année 2020, rien que par ce surplus de productivité. Faut-ils alors que je vous donne des tuyaux pour être "encore" plus productif ou pour vous donner l'impression de l'être ? 

Si vous n'êtes pas productive ou productif, ou que vous avez l'impression de ne pas l'être, pas de panique. Travailler à domicile est un changement complet de nos habitudes de vie. Il est donc nécessaire de peser sur différents points que je tire tout droit de la pratique d'amis québécois, télétravailleurs depuis plus de dix ans dans la banlieue de Québec. 

 

Fixez-vous des horaires de travail

Si votre entreprise ne vous oblige pas à être connecté sur une plage horaire fixée par avance, veillez à vous fixer vous-même des horaires de travail. Évidemment, ces horaires n'ont pas besoin d'être les mêmes chaque jour mais fixez-les bien à l'avance et au plus tard la veille afin de ne pas vous laisser surprendre par des imprévus.

Pour bien se fixer une plage horaire, il convient avant toute chose de savoir à quelle heure vous devez arrêter de travailler le soir. En fonction de cela, vous saurez à peu près à quelle heure vous devrez commencer à travailler. Sachant quand dans une journée de travail, consacrer trente minutes ou une heure à une pause, est conseillé, vous savez si vous devez commencer à quatre heures du matin ou à dix heures.

Là encore, fixez vos horaires en fonction de votre routine. Si vous savez que vous êtes plus productif le matin, levez-vous tôt. Si, à l'inverse, vous ne valez rien en sautant du lit aux aurores, restez couché et commencez plus tard. Mais, n'oubliez pas qu'une journée qui commence tôt est une journée bien remplie. Si vous ne vous êtes donc jamais levé tôt, l'opportunité est excellente.

 

Dressez la liste de 3 tâches principales et 3 secondaires par jour

Une fois ces tâches fixées, utilisez un chrono pour délimiter le temps à consacrer à chaque tâche et finissez chacune d'elle avant de passer à la suivante.

 

La distinction entre vos horaires de travail et votre vie personnelle doit être étanche

Il n'est pas question de commencer à faire la lessive, le repassage ou la vaisselle alors que vous êtes sur votre créneau de travail. De même que regarder la dernière série sur Netflix (juste pour 5 minutes qui durent finalement trois épisodes) ou s'énerver devant BFM TV dont "accrocher" le chaland (pardon, le téléspectateur) est la spécialité et même la mission, sont de mauvaises idées. 

Pour mieux lutter, vous pouvez noter chaque distraction sur une feuille afin de ne pas être tenté de laisser le travail au profit de celle-ci. 

Il en va de même de la consultation de nos mails. Il faut veiller à ne pas les consulter toutes les 5 minutes mais 1 à 2 fois par jour au maximum. Définissez donc des horaires fixes et pensez à vider et à classer la boîte de réception.

Enfin, classez et rangez votre “bureau” et vos dossiers à la fin de chaque journée de travail hors de la vue et de la portée des autres membre de notre famille ( pour éviter de perdre un document ou bien qu’un de vos jeunes enfants ne le confonde avec son cahier d’art moderne…).

 

Respectez votre tenue de travail

Si votre tenue de travail est un costume trois pièces eh bien respectez votre tenue de travail. A la limite, faites tomber la cravate ou déboutonnez un peu votre chemisier mais n'allez pas passer votre journée en pantoufle-pyjama. Il est important pour vous de respecter un certain code vestimentaire pour bien distinguer ce qui ressort de la sphère professionnelle de ce qui appartient à la sphère privée. Autrement, vous allez avoir bien du mal à distinguer le monde professionnel du monde personnel. Pour peu que vous ayez des problèmes dans votre travail ou une lassitude et c'est toute l'image que vous avez de votre maison ou de votre appartement qui s'en trouvera affectée.

Il est donc très important de faire la part des choses pour ne pas apposer sur votre vie privée les tracas de votre vie professionnelle et inversement. Il ne faudrait pas que vous ne supportiez plus votre chez vous comme cela peut être le cas pour votre monde professionnel ou inversement. Par conséquent, protégez-vous ! Même si tout est idyllique dans votre vie professionnelle et personnelle, les choses changent tout le temps alors ne vous laissez pas piéger.

Délimitez votre espace de travail

Que vous soyez dans une maison ou un appartement, ne pensez pas que vous ne pouvez pas délimiter votre espace de travail. Il est fondamental de pouvoir dédier un espace à votre travail afin que celui-ci n'envahisse pas votre espace personnel. Comment faire ? 

Dans une maison

Si vous êtes dans une maison, dédiez une pièce comme étant votre bureau. Si votre conjoint ou votre compagne travaille également en télétravail, selon vos relations et vos emplois, travaillez soit dans la même pièce soit chacun dans une pièce. Ce sera votre bureau. Un endroit dans lequel vous ne mettrez pas les pieds le week-end ou durant vos jours de repos !

Dans un petit appartement

Si vous n'avez qu'un petit appartement, pas de panique. Si vous travaillez sur un ordinateur portable, organisez-vous pour travailler sur la table du salon ou ailleurs mais à aménager cet espace pour votre travail. Une fois terminé, vous rangez votre ordinateur ainsi que tous vos documents professionnels dans une armoire ou à un quelconque endroit où ils seront à l'abri de votre vue. 

Si vous avez une unité centrale (les fameux ordinateurs avec une tour) que vous ne pouvez pas déplacer à votre convenance, recouvrez-là, une fois votre travail terminé, d'un drap ou d'un pagne qui vous permettra de parfaitement différencier son usage professionnel de son non-usage. 

Éteignez vos appareils numériques

Tout ce qui n'est pas en rapport direct avec votre travail, éteignez-le. Ne laissez pas votre téléphone et/ou votre tablette et/ou votre radio à côté de vous. Mettez-le/les dans un tiroir, dans une autre pièce. Le ou les éteindre serait le mieux mais je sais que certaines et certains ne supportent pas l'idée d'éteindre leur téléphone de peur de manquer une urgence vitale. 

Donc, si vous pensez que vous ne pouvez pas vous déconnecter du monde de l'immédiateté, parce que vous seriez un mauvais parent si l'école ou l'hôpital ne pouvait pas vous joindre en moins de quatre heures pour vous dire que votre fils s'est cassé un fémur, éloignez ces objets de déconcentration ! Le principal secret de la productivité est la concentration. 

Nous ne pouvons pas être concentrée si nous sommes sans cesse interrompue par une publicité sur Youtube alors que l'on écoute de la musique. Nous ne pouvons pas être concentrée si nous pensons à la vignette de la vidéo ou au titre racoleur de l'article que nous avons aperçu. Se concentrer sur son travail c'est ne pas avoir l'extrait d'un discours d'Emmanuel Macron ou de son service de presse à l'esprit. C'est ne pas éveiller vos passions avec les Black Lives Matters ou avec la guerre en Syrie. C'est ne pas tenter de trouver une réponse à la question de savoir si la pensée économique néo-classique est erronée car économe du facteur humain alors que vous connaissez aussi bien les cycles de Kondratieff que la préclusion promissoire en droit québécois. Vous voyez le tableau ? 

Chassez les pensées parasites véhiculées par les objets numériques qui nous entourent. Soyez concentré sur la tâche à accomplir et vous vous rendrez compte que ce que vous faisiez en huit heures au travail, sera fait en six heures. Pourquoi ? Parce que vous n'allez pas prêter une oreille attentive aux commérages de vos voisins et voisines de bureau. Vous n'allez pas chercher à savoir si votre maquillage, votre coupe de cheveux ou vos vêtements plaisent à vos collègues qui ne vous en ont pas complimentée mais dont votre "meilleure ami(e)" vous rapportera qu'ils vous ont critiquée.

Tout cela pour vous dire que le télétravail bien fait, c'est effectivement 22% de productivité en plus, voire mieux ! Alors, qu'en dites-vous de commencer votre travail à 4 heures du matin pour le terminer à midi ou 13 heures ? A vous de jouer, chanceuses et chanceux télétravailleurs !

Oumou Balde, The Black Cherry


Partager ce message


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés